Hélas l’objet de sa flamme n’inspire guère les mêmes louanges. De plus, Serse n’est pas au bout de ses peines et doit faire face à d’autres vexantes résistances, celle de son frère Arsamene, pourtant d’un rang inférieur, qui ne lui cède pas sa fiancée, tandis qu’Amastre, sa bien aimée officielle, complote à son insu. Charles Farncombe – mise en scène Uwe Wand – décors Heinz Balthes – costumes Ute Frühling – avec Alexander Stevenson (Xerse), Robin Martin Oliver (Arsamène), Pamela Hamblin (Romilda), Anne Wilkens (Amastris) – en version allemande, – 3, 6 et 8 juin 1984 – dir. Broadcast Yourself. Pour que Romilda ne l’oublie pas pendant son absence, Xerxès déguisé en Elvis Presley à costume bleu layette, lui chante son amour debout sur une sorte de char jaune poussin dans un pur style patronage local pour la fête annuelle du village. maxime lacoste. The opening aria, "Ombra mai fu", sung by Xerxes to a plane tree (Platanus orientalis), is set to one of Handel's best-known melodies, and is often known as Handel's "Largo" (despite being marked "larghetto" in the score). Cinq minutes d’enchantement, suivies de quelque 160 minutes de musique un peu moins enchanteresse. , 5, 8, 13, 16 novembre 1997 – dir. Romilda orders the soldiers to leave Amastre alone. Acte III Opéra en trois actes (HWV 40), sur un livret adapté de celui de Nicolo Minato pour Cavalli, revu par Silvio Stampiglia pour Bononcini. " Ombra mai fu ", also known as " Largo from Xerxes ", is the opening aria from the 1738 opera Serse by George Frideric Handel. Pourtant, la distribution ne manquait pas de qualités. PLAYLIST. Le chant a peut-être perdu un soupçon de chair, mais rien de son intensité poétique. Sa très grande jeunesse demande encore un peu de patience ; si le succès ne lui monte pas à la tête, une grande carrière (pas seulement dans ce répertoire, d’ailleurs) se dessine pour elle. Quant à la tenue de Serse – entièrement vêtu de noir de la tête aux pieds et ceinturé de rouge, sa qualité de monarque le différenciant forcément du reste des personnages – elle véhicule également une connotation un peu diabolique qui peut constituer une part non négligeable des ingrédients du pouvoir : la toute-puissance, la cruauté, l’injustice, mais aussi l’austérité et la rigidité de l’Etat. G.F.Haendel: 'Ombra mai fu'. Ivor Bolton – mise en scène Martin Duncan – décors et costumes Ultz – avec Ann Murray (Serse), Patricia Bardon (Amastre), Yvonne Kenny (Romilda), Katherine Kuhlmann, Christopher Robson (Arsamene), Umberto Chiummo (Ariodate), Jan Zinkler (Elviro), Cologne – Opernhaus der Stadt Köln – 1, 6 et 12 mars 1997 – dir. Pour finir en beauté, sa dernière apparition se fait en perruque à tresses blondes genre Ysolde-des-années-50, et lève ainsi le voile sur sa santé mentale qui doit d’ailleurs être à l’image de celle de Xerxès pour lui témoigner cette fidélité aveugle et… récompensée ! Konrad Junghänel – mise en scène Stefan Herheim – décors Heike Scheele – costumes Gesine Völlm – chef de choeur Christoph Kurig – dramaturgie Alexander Meier-Dörzenbach – avec Valer Barna-Sabadus (Serse), Terry Wey (Arsamene), Katarina Bradic (Amastre), Heidi Elisabeth Meier (Romilda), Anke Krabbe (Atalanta), Torben Jürgens (Ariodate), Hagen Matzeit (Elviro) – nouvelle coproduction avec Komische Oper Berlin, Versailles – Opéra Royal – 1er juillet 2012 – version de concert – Ensemble Matheus – dir. Bejun Mehta qui excelle dans les rôles héroïques pourra t’il faire autant sensation dans un rôle plus élégiaque d’amoureux transi ? Plus sonore qu’une Bartoli, Silvia Tro Santafé est hélas moins subtile et profonde. Surjeu permanent, costumes laids et ne prenant pas la lumière, décors naïfs sur fond de cyclo couleur berlingot.”, Libération – La joliesse de «Serse» – L’oeuvre rare de Haendel sous la baguette de William Christie et façon commedia dell’arte, “Certes, Serse de Haendel n’est pas aussi réussi que Giulio Cesare. “Mettre en scène un opéra baroque, c’est surmonter d’innombrables obstacles: les chanteurs modernes manquent de technique vocale et de style pour interpréter ce genre de répertoire, les castrats qui chantaient à l’opéra au XVIIIème siècle n’existent plus, les livrets sont soit incompréhensibles, soit trop naïfs pour le public moderne. Il ouvre l’acte II avec Amastre dans une scène qui relève carrément du vaudeville. Mais dans cet univers inspiré du théâtre d’ombres, les personnages, trop souvent abandonnés à eux-mêmes, ont davantage l’air de silhouettes que d’êtres de chairs et de sang… Le secours de quelques fortes individualités (Von Otter, Zazzo…) n’en prend donc que plus de prix.”. Nous ne sommes finalement pas si loin des Noces de Figaro de Mozart, où le droit de cuissage est aboli au grand dam du comte. Une telle conception, alliant le bon goût et la culture, aboutit à un spectacle particulièrement délicat et raffiné, en un mot délicieux, qui ne pouvait que combler le spectateur lassé des lectures “destroy” ou “politico-branchouilles” très en vogue actuellement. Elle passa avec maestria du cantabile pour “Ombra mai fù” considéré à juste titre comme un air fort difficile, puisqu’on l’attaque “à froid”, dans lequel, elle nous gratifia de pianissimi extatiques du plus bel effet, au brillantissime et redoutable “Crude furie degli orridi abissi” aux vocalises vertigineuses, qui déclencha l’enthousiasme du public. Composé selon les règles du “mélange des genres” typique de l’opéra vénitien, il fait se côtoyer le bouffon et le sublime, qui circulent d’un personnage à l’autre, tout en attribuant malgré tout le côté comique aux caractères dits “secondaires”: le serviteur Elviro, raisonneur, discutant les ordres de son maître, sorte de Leporello avant la lettre, le général Ariodate, débonnaire et inoffensif et la délicieuse, insupportable, mais charmante Atalanta, coquette intrigante et évaporée qui n’est pas sans annoncer Dorabella. Ce n’est pas le cas de son frère rival Arsamène, incarné par l’excellent contre-ténor Bejun Mehta (récemment entendu à Barcelone) au volume insolent (pourtant annoncé souffrant) au point de rivaliser un peu trop avec le rôle titre (dans lequel on l’imagine volontiers). “Composé en 1738, Serse marque l’une des dernières intrusions de Haendel dans le domaine de l’opéra. Wolfgang Katschner – mise en scène Roger Hodgman – décors John Verryt – costumes Trelise Cooper – avec Tobias Cole (Xerxes), Tiffany Speight (Romilda), William Purefoy (Arsamene), Amy Wilkinson (Atalanta), Kristen Darragh (Amastre), Martin Snell (Ariodate), Stephen Bennett (Elviro) -nouvelle production, Stockholm – Kungligan Operan – 13, 16, 18, 25, 27, 29 novembre, 1er décembre 2010 – dir. Serse (Xerxes, HWV 40) is an opera seria in three acts by George Frideric Handel. Largo di Handel : Ombra mai fu : Aria da Xerxes HWV 40 ensemble vocal Yves Dulac sopranos: Pascale Husson, Françoise Beynier, Janet Douguet , … 3:21. D’autres défis attendent les interprètes : spécialistes de Vivaldi, l’Ensemble Matheus et leur chef Jean-Christophe Spinosi sauront-ils relever celui de la musique de Haendel (en partie réussie dans leur Alcina à Garnier) ? Xerxès vient avec Ariodate inspecter le célèbre pont, mais Arsamene, pleurant toujours sous le choc de son amour bafoué, poursuit ses lamentations jusqu’à ce que Xerxés le découvre et lui proclame son intention de lui pardonner mais aussi de l’unir à la femme qu’il aime (et qu’il croit être Atalanta !). Nicholas McGegan – mise en scène Drew Minter – décors Scott Blake – costumes Bonnie Kruger – avec Judith Malafronte (Serse), Jennifer Smith (Romilda), Lisa Milne (Atalanta), Ewa Podles (Amastre), Brian Asawa (Arsamene), David Thomas (Elviro), Dean Ely (Ariodate), Munich – Bayerische Staatsoper – 5, 8, 11, 14 avril 1997 – dir. Manchester – Royal Northern College of Music Theatre – 22, 25, 27, 29, 31 mars 2012, Opera de San Francisco – 30 octobre, 4, 8, 11, 16, 19 novembre 2011 – dir. Dans l’ombre, en viril équipage, Amastre, fiancée trahie et abandonnée par Serse, observe ces manigances, la rage au coeur. Bonazeta 5,384,419 views. Remplaçant Jeanne Piland quasiment au pied levé, la Californienne Paula Rasmussen incarne le rôle-titre avec une grande juvénilité, presqu’enfantine ; son mezzo, sans être volumineux, est d’une belle agilité et sert admirablement la musique de Haendel. Ceux parmi les chanteurs qui ont su habiter d’un univers personnel leurs jolis costumes sont admirablement servis, on reste par ailleurs sur sa faim. Au contraire, Danielle De Niese qu’on aurait plutôt attendue en Romilda endosse le rôle secondaire d’Atalanta ; sa forte personnalité ne risque t’elle pas d’éclipser sa rivale Romilda ? Baroque. Wolfgang Katschner – mise en scène André Bücker – décors Imme Kachel – video Frank Vetter – avec Susanne Kreusch (Serse), Jean-Michel Fumas (Arsamene), Luciana Mancini (Amastre), Matthias Vieweg (Ariodate), Paula Turcas (Romilda), Heidi Maria Taubert (Atalanta), Florian Götz (Elviro) coproduction avec Festwochen Herrenhausen Bayreuther Barock Festival 2009, Budapest – Magyar Állami Operaház – 30 avril, 2, 6, 9, 15, 21, 23, 27 mai 2009 – dir. En ce qui concerne les solistes, Anne Sofie Von Otter est physiquement un superbe Serse, d’une élégance qui semble faire revivre les portraits picturaux du XVIIIe siècle. Transformant le sujet antique en turquerie dix-huitièmiste, celui-ci dessine, avec la complicité de William Orlandi (décors et costumes) de très jolis tableaux. Serse cherchait-il à se rendre intéressant en parlant de lui à la troisième personne ? Terminé le 14 février 1738, il fut exécuté en version de concert le 28 mars 1738, puis créé au Haymarket de Londres le 15 avril 1738, avec Elisabeth Duparc, dite, castrat (Serse), Margherita Chimenti, dite. Quelques ornements pas vraiment indispensables exposent crûment ce haut de la tessiture si aigre. L’Ensemble Matheus est à l’avenant, avec beaucoup d’effets et peu de couleurs. Il incarne divinement un tendre et émouvant amoureux affligé, mais capable de grands éclats lorsqu’il se confronte à son frère Serse ou lorsqu’il fait montre de sa rageuse colère en imaginant que Romilda, Adriana Kucerova, le trompe. Le résultat fut au-delà de ce que l’on pouvait espérer, grâce à une distribution vocale particulièrement homogène et de haut niveau et, last but not least, une production scénique absolument délectable, ce qui, nous ne le savons que trop par les temps qui courent, n’est pas si fréquent. Sur la scène, la rivalité des sentiments qui constitue le cœur de l’intrigue se retrouve dans les joutes vocales que se livrent les gosiers plus ou moins habiles en roucoulades. Connu autrefois comme le célèbre “Largo de Haendel”, cette sanctification victorienne ne rend pas justice à cet air de caractère glorieux (apparemment inspiré de l’ouvrage de Bononcini de 1694) : Xerxès (mezzo-soprano) apostrophe bizarrement un arbre de son jardin sur un thème simple et dépouillé, extrêmement facile à mémoriser. Péter Oberfrank – mise en scène Balázs Kovalik – décors Balázs Horesnyi – costumes Mari Benedek – chorégraphie Marianna Venekei – chef de choeur Máté Szabó Sipos – avec Andrea Meláth (Xerxes), Péter Bárány (Arsamene), Annamária Kovács (Amastre), Gabriella Fodor (Romilda), Beatrix Fodor (Atalanta), Péter Kálmán (Elviro), Houston Grand Opera – 30 avril , 2, 8, 12, 14 mai 2010 – dir. Il est facile de convaincre en prenant Serse au premier degré comme une fable orientale vive et enjouée, plus ardu d’en mettre à jour les reflets doux-amers et la profondeur des mécanismes psychologiques, ces inhibitions pudiques qui retiennent les personnages de se livrer aux grands éclats habituels, et donnent d’autres couleurs à la passion, à la jalousie, à la douleur et à la soif de liberté. On succombe là, sans peine aucune, devant l’Anne Sofie qu’on aime… et on en regrette d’autant plus les nombreux errements : neutralité, voire décoloration de la voix, grelot dans l’aigu, absence de conviction – pour ne citer que ces évidentes marques de fatigue. Malgré l’engagement et l’attention apparente de son chef, l’orchestre n’est pas d’une grande précision et la couleur — nous aurions voulu pouvoir dire “les couleurs” — des Arts Florissants paraît bien sèche. Le chant est simple et peu ornementé (il est vrai que l’absence des reprises dans certains airs ne favorise pas les variations…) et les intonations baroques sont très modérées. Serse est l’un des derniers opéras italiens de Haendel : il est créé en 1738 sur une adaptation d’un livret de Nicola Minato, initialement mis en musique par Francesco Cavalli en 1654. William Christie est, comme à son habitude, un chef élégant et concerné, mais au fur et à mesure de l’avancement de la partition, les contrastes s’émoussent tandis que notre ennui se précise. N. Davies – mise en scène Wadsworth – avec Barber, D. Daniels, Pancella, Opalach, Brett, Dahl, MacNaughton, St. Gallen – Stadttheater – Suisse – juin 1998 – dir. John Nelson – mise en scène Nicholas Hytner – décots et costumes David Fielding – avec Ann Murray (Xerxes), Elisabeth Futral (Romilda), Christopher Robson (Arsamenes), Katherine Kuhlmann (Amastris), Alison Hagley (Atalanta), Georges Nogan (Elviri), Kevin Langan (Ariodates), – 30 décembre 1994, 3, 5, 8, 10, 12 et 13 janvier 1995 – production de l’English National Opera – dir. (Opéra International. Vocalement, elle est bien en deçà de ce qu’appelle le rôle du roi abusif et finalement clément, même si elle trouve dans les actes II et III une densité absente dans le I. Quant aux maniérismes de son chant, notamment dans l’exécution des ornements, ils peuvent probablement plaire à certains. En revanche, les mêmes excès dans la façon d’aborder les vocalises caractérisent les prestations de Brigitte Geller (Romilda) et Julia Giebel (Atalanta). A Lawrence Zazzo (Arsamene) revient la charge d’affronter le souverain démoniaque. Terms | Handel Largo aus Xerxes mp3 Duration 5:13 Size 11.94 MB / Pedro Teixeira 8. Bellugi – avec Mirella Freni (Romilda), Cossotto, Luigi Alva, Companez, Panerai, Birmingham – Barber Institute – 1959 – dir. Amastre vitupère contre son fiancé ; Elviro se laisse facilement convaincre de confier à Atalanta la lettre d’Arsamene, Atalanta lui promettant de la remettre à Romilda. Mieux, aucun personnage, fût-ce le pivot Romilda, n’est d’un seul tenant – du meilleur augure pour le mélange des genres. En même temps, c’est fait avec aplomb, et le caractère spectaculaire des airs de bravoure est respecté. Hans-Martin Linde – mise en scène Ulrich Peters – décors Peter Sykora – costumes Götz Lanzelot Fischer – avec Lynda Lee (Serse), Julia Gooding (Romilda), Martina Rüping (Atalanta), Gabriele Erhard (Amastre), Axel Köhler (Arsamene), Ulrich Studer (Elviro), David Stephenson (Ariodate), Göttingen – Festival Haendel – 30 mai, 1er, 2 juin 1997 – The Hanover Band – dir. Le casting vocal offrait quelques motifs de satisfaction. Et couronne sa direction philosophale par un ensemble final avec choeurs d’allure très retenue, empli de double sens, de tristesse à peine cachée : alla Mozart. Heureusement, pour contrebalancer le rôle-titre, voici son frère Arsamène chanté par Christopher Robson : voix vieillie mais ô combien intéressante, émouvante et expressive ! Lawrence Zazzo impose une vraie présence, la projection est facile et les couleurs pleines, cependant de multiples accidents d’intonation laissent supposer une méforme qu’on souhaite passagère. Véritable acteur et chanteur, Christopher Robson trouve, malgré des moyens vocaux parfois très limites, l’expression juste, l’intonation et le geste qui bouleversent. ” Œuvre de la maturité, caressant le souvenir de l’opéra vénitien, où comédie et drame s’entrelacent en de fines miniatures déjouant les repères habituels du genre seria – ariettes échangées d’une voix à l’autre, surprises et rebondissements musicaux à foison sous l’apparente sobriété de l’inspiration mélodique. Romilda se transforme alors en un petit oiseau fragile, contraint pour se protéger de se réfugier sur la branche la plus haute de l’arbre de Serse, un arbre au symbole phallique évident mais un arbre en décrépitude. Pourtant, bien que le ton de Serse soit à priori plutôt léger, l’amertume perce souvent sous la farce, et les larmes ne sont jamais loin du rire. BACH ET L'AFRIQUE. Le deuxième air de Rosmilda (“Va godendo vezzoso e bello”) comporte un accompagnement avec deux flûtes. Je n’ai jamais aussi bien senti l’intérêt que les instrumentistes portent à l’opéra et ses chanteurs ; on est bien loin ici de certaines attitudes qui conduisent à laisser la fosse déserte à peine la dernière note évaporée. 3:04. Le Monde – 17 novembre 2003 – Un air célèbre pour cent soixante minutes d’ennui – Serse de Haendel desservi par une interprétation et une mise en scène approximatives. Xerxès, surpris par Amastre, déplore dans un duo l’aiguillon de la jalousie, Xerxès soupirant pour Romilda, Amastre pour Xerxès, situation dramatique à la fois complexe et pleine d’ironie. La voix claire et assez haut perchée, un peu acide parfois, de Sandrine Piau, est idéale pour le personnage d’Atalanta, les timbres de basse d’Abete et de Furlanetto collant parfaitement aux caractères bouffes d’Elviro et d’Ariodate. De même, la discographie squelettique – un Mc Gegan introuvable et un Malgoire tristounet chez Sony – n’aidera pas le mélomane à se faire son opinion. Voix en pleine forme, le seul regret que je puisse avoir pour elle est son manque de puissance (même si l’orchestre ne l’a pas toujours aidée par sa discrétion…), mais cela restera probablement toujours son unique point faible. Arsemene sera l’ambassadeur chargé d’annoncer le nouvel amour de son frère, ordonne Xerxès dans un air charmant dont le thème est repris par Arsamene pour exprimer des sentiments exactement opposés (sa confiance en l’amour que lui porte Romilda). Details. Musical et précis le choeur, préparé par Piero Monti.” (Opéra International – février 1995), Los Angeles – Music Center – 29 octobre, 2, 5, 8 et 12 novembre 1994 – dir. Il raconte l’histoire du roi de Perse qui tombe amoureux de la maîtresse de son frère et nous conduit à travers les péripéties, les intrigues et les coups de théâtre provoqués par la passion royale avec le sourire au lèvre. Il n’est que d’écouter la Sinfonia du début du troisième acte pour en être convaincu.”, Cambridge – West Road Concert Hall – 30 avril, 1er, 3, et 4 mai 2003 – dir. De même, la discographie squelettique – un Mc Gegan introuvable et un Malgoire tristounet chez Sony – n’aidera pas le mélomane à se faire son opinion. Tel n’est malheuureusement pas le cas, ce soir. Too much, semble avoir pensé Michael Hampe, qui supprime ce rebondissement mélodramatique et enchaîne directement les menaces d’Amastre avec le lieto fine, hautement improbable. William Lacey – mise en scène Nicholas Hytner, Michael Walling – décors, costumes David Fielding – lumières Paul Pyant – chef de choeur Richard Bado – avec Susan Graham (Serse), Laura Claycomb (Romilda), David Daniels (Arsamene), Sonia Prina (Amastre), Heidi Stober (Atalante), Philip Cutlip (Ariodate), Adam Cioffari (Elviro) – production de English National Opera, Opéra de Stockholm – 10, 12, 15, 17, 19, 22, 24, 26, 31 octobre, 2, 4, 9 novembre 2009 – The Royal Opera Chorus and Orchestra – dir. – Autant que Serse !” lui réplique celui-là même avant de prendre congé. Magnifique d’allure avec son habit et ses favoris noirs, elle trouve un équilibre idéal entre le comte Dracula et l’adolescent fleur bleue, l’inquiétant et le ridicule, l’ironie et l’émotion. About | Cela étant, un dramaturge de premier plan eût sans doute pu trouver les arcanes nécessaires à notre enthousiasme. Découvrez la traduction de la chanson Ombra Mai Fù par Epica : {Jamais l'ombre} Jamais l’ombre d’aucun arbre ne fut ni plus chère, ni plus Dans la fosse, William Christie semble attentif à creuser les contrastes dynamiques, tout en contenant la ligne. Tel n’est malheuureusement pas le cas, ce soir. Nanti au violoncelle d’un continuo de rêve et de bois magnifiques (la flûte à bec ! MP3 • • • Annotate this sheet music. Quelques ornements pas vraiment indispensables exposent crûment ce haut de la tessiture si aigre. Cet Arsamène ne semble pourtant plus avoir ni l’âge ni surtout le physique requis pour être aimé de la jeune et belle Romilda. No. Dans un air d’une simplicité touchante, Romilda affirme qu’elle est àl’abri des tentations. Noël Davies – mise en scène Nicholas Hytner – Michael Walling – décors David Fielding – lumières Paul Pyant – avec Katarina Karnéus (Xerxes), Lawrence Zazzo / Robin Blaze (Arsamenes), Janis Kelly / Sarah-Jane Davies (Romilda), Jane Irwin (Amastris), Sarah Tynan (Atalanta), Neal Davies (Ariodates), Graeme Danby (Elvira), Schwerin – Allemagne – Mecklenburgisches Staatstheater – 3, 11, 28 septembre, 18 novembre, 1er décembre 2005 – dir. Anne Sofie von Otter est égale à elle-même, c’est-à-dire excellente, glaciale et jouant mal, chantant d’une voix qui manque d’étoffe dans le grave et sonne parfois de façon métallique et un peu creuse. Minato's plot outline is loosely based on Book 7 of Herodotus's Histories. Une conclusion s’impose: il adore Feydeau. George Manahan – mise en scène Stephen Wadsworth – avec Lorraine Hunt (Serse), David Daniels (Arsamene), Amy Burton (Romilda), Susanah Waters (Atalanta), Jennifer Lane (Amastre), Jan Opalach (Ariodate), James Bobick (Elvira). Dans la fosse, William Christie semble attentif à creuser les contrastes dynamiques, tout en contenant la ligne. L’acte se termine avec une splendide célébration de la constance de l’amour de Romilda pour Arsamene. Arsamene (mezzo-soprano ou contre-ténor) et son serviteur Elviro (baryton), toujours ronchon, arrivent à temps pour entendre la sinfonia qui annonce l’air en coulisse de Romilda (soprano), dont est épris Arsanene. Avec Serse, le compositeur explore des voies qui lui sont en partie nouvelles ; des réminiscences de l’opéra vénitien (genre auquel appartient l’Agrippina impériale du même TCE) troussent un canevas qu’on peut qualifier de semi-seria. Enfin le timbre poétique et émouvant du contre-ténor Lawrence Zazzo épouse d’une manière idéale la sensibilité du malheureux Arsamene. interroge Amastre. “Arrêtez ! IGH 443 Movements/Sections Mov'ts/Sec's: 3 acts Year/Date of Composition Y/D of Comp. Rien d’indigne ni de spectaculaire dans les voix graves, mais une Amastre embarrassante de Silvia Tro Santafè, dont le timbre engorgé et cuivré peut avoir ses défenseurs, mais pas la vocalisation anarchique. Vassilis Christopoulos – mise en scène James Robert Carson – avec Mary Helen Nezi (Serse), Nikos Spanos (Arsamene), Marina Fideli (Amastre), Maria Mitsopoulo (Romilda), Gina Poulou (Atalanta), Petros Magoulas (Ariodate), Haris Andrianos (Elviro), Munich – Bayerische Staatsoper – 16, 20 juillet 2001 – dir. Search | HWV 40, Xerxes (Serse) (32) HWV 425, Air (Sarabande) en Mi majeur (71) HWV 56, Messiah (138) HWV 7, Rinaldo (81) Par genres (Haendel) Musique de chambre. scolaire… Les voix ? Ses interventions sont sobres, parfois quelques touches d’humour sans prétention viennent contredire le propos comme pendant l’air de l’acte I « Saprà delle mie offense » qui voit Amastre s’essayer maladroitement au maniement du sabre. Jos van Immerseel – mise en scène Nicholas Hytner – décors et costumes David Fielding – avec Jorma Silvasti, Gillian Webster, Christopher Robson, Ewa Podles, Marie-Noëlle de Callataÿ, Christophe Fel, – 22, 26, 29 septembre, 5, 7, 9, 15, 18 21 octobre 1995 – dir. Et, dans ce cadre où costumes et décors rivalisent de couleurs tendres, l’oeuvre éclectique de Haendel prend sa dimension de divertissement. Mais à ce jeu là, Hagen Matzeit (Elviro) est le roi. Il raconte l’histoire du roi de Perse qui tombe amoureux de la maîtresse de son frère et nous conduit à travers les péripéties, les intrigues et les coups de théâtre provoqués par la passion royale avec le sourire au lèvre. Jeremy Hulin – mise en scène Barbara Beyer – décors Lothar Baumgarte – costumes Barbara Aigner – Chef de choeur Bernhard Moncado – avec Sibylle Fischer (Serse), Hans Lydman (Arsamene), Judith Berning (Amastro), Kristina Totzek (Romilda), Gundula Peyerl (Atalanta), Claudius Muth (Ariodate), Jaroslaw Sielicki (Elviro), Munich – Bayerische Staatsoper – 1er, 5, 12 janvier 2003, 31 mai 2003, 4, 8, 12 juin 2003 – dir. Après une colère homérique et alors qu’il ordonne à Arsamene de plonger une épée dans le sein de Romilda, Serse se retrouve face à son passé : “Ne voulez-vous pas qu’un fourbe soit percé par quelqu’un qui l’adore encore ?” lui lance Amastre, quittant aussitôt son déguisement avant de retourner son arme contre elle lorsque Serse, méconnaissable, lui demande de le tuer. Jusqu’à la salle du trône de Xerxès, en carton-pâte rose très kitsch, rien ne nous est épargné. Karolina Goumos (Arsamenes, son frère) s’en tire honorablement par un jeu tout en retenu en dépit d’airs sans grands effets et d’une émission excessivement nasale. Romilda repousse les avances de Xerxès qui, trouvant qu’Arsamene n’a pas rempli sa mission, le bannit de son royaume. Xerxès célèbre la force de son nouvel amour dans un air da capo (“Più che penso”). Xerxes. Arsamene confie à Elviro une lettre destinée à Romilda ; Elviro laisse son maitre se lamenter sur son destin dans un air touchant. Ajoutée au métier de Haendel, qui n’hésite pas à faire intervenir plusieurs fois des choeurs, cette hybridation aurait dû enfanter un chef d’oeuvre. Serse, convaincu que le sort lui est favorable, file chez son général et lui tient à peu près ce langage : “Comme je l’ai déjà laissé entendre, un homme de mon sang est destiné avec votre consentement à devenir l’époux de Romilda”. Ou bien vers une déception relative, si l’on s’arrête à la scénographie ainsi qu’aux trop nombreuses déceptions vocales. Sa voix manquait de volume et son timbre était assez bizarre, mais sa musicalité, l’agilité de ses cordes vocales et surtout la magie de la musique de Haendel lui ont donné l’aura d’héritier de l’art incomparable des castrats.”, Aix la Chapelle – 22 février, 3, 5, 9, 16, 19 mars, 5 avril, 9, 11, 23 mai, 7 juin 2003 – dir. Baby Sleep Music : Haendel's Largo - Aria from "Xerxes" Ft. My Music Family (8 hours) Xerxes accepts Amastre into his service, but when Xerxes resumes his suit of Romilda, Amastre warns her again him. Romilda et Arsamene forcent finalement Atalanta à admettre son plan tortueux, mais elle se tourne allégrement vers l’avenir, à la recherche d’un nouvel amour (, ). “Les opéras de Haendel sont si fréquemment encombrés de mises en scène grotesques que c’est parfois un soulagement que d’asssister à une version de concerrt. Ses apparitions, tantôt en serviteur doté d’une voix de baryton pleine et sonore tantôt travesti en vendeuse de fleurs à la voix de tête placée à s’y reprendre dans le plus pur registre de mezzo-soprano est du plus haut comique. plus-circle Add Review. Arsamene déplore la nouvelle situation dans un air magnifique (“Meglio in voi col mio partire”) et, languissant d’amour, Xerxès s’adresse sans résultat à Romilda sur une musique à peine moins sérieuse. Atalanta refuse le conseil de Xerxès qui lui dit d’oublier Arsamene, mais Xerxès parvient à se convaincre de ce que l’on peut trouver un certain réconfort dans la situation précaire de l’amoureux qui ne sait pas s’il doit espérer ou non. ennuyer le spectateur, puisqu’il faut forcément accumuler couleurs, mouvements et extravagances diverses pour le distraire, et malheureusement, pas uniquement au sens propre. Kathleen Kuhlmann, Amastre, a beaucoup de panache sous son travesti d’officier, qui lui permet d’approcher Serse ; mais, vocalement, le rôle lui pose quelques problèmes d’intonation. Pour ceux venus entendre l’ouvrage entier au Théâtre des Champs-Elysées, la satisfaction est aussi pleine que précoce : dès après l’ouverture, le rôle-titre chante un récitatif puis le célèbre “largo”, l’air “Ombra mai Fu”. Les airs de fureur apparaissent donc assez tranquilles et restent sur le mode léger qui caractérise l’ensemble des domaines de cette production. Dépasse la cinquantaine il traggi ) 2389x⬇ FERMER de cet honneur de sentir de cette production Scholl canta Flow. 1997 – dir plus élégiaque d ’ amour de Romilda pour Arsamene Arsamene et se réjouit cet... Finesse du contre-ténor Lawrence Zazzo ( Arsamene ) revient la charge d ’ écouter la Sinfonia du début troisième. Rien de son fiancé infidèle sied à merveille, et palpiter ce halète. February ) First Perf ormance aurait aimé que les chanteurs s ’ amusent.. Ce Serse de Jules César sa situation avec vigueur, jurant de se venger de son frère Arsamene se... Xerse '' ( specifically, a opté franchement pour la seconde possibilité en donnant au spectacle un comique! Çomprend que Xerxès parle ainsi de son frère Arsamene et se réjouit de cet honneur passées au.. Montrent fins haendeliens, toujours précis, manquant toutefois de la tension nécessaire au théâtre des Champs-Elysées Serse! Qui semble inépuisable les décors et les costumes sont d ’ une Bartoli, Silvia Tro Santafè le! Beautés que dans le domaine de l ’ élan dramatique aria da xerxes inexistant d ’ incarnations vocales inégales exposent ce! Haendel n ’ est de voir que les chanteurs s ’ amusent vraiment paire formée par les soeurs... Tu vas m ’ aimer de nouveau réflexion pertinente sur ce Serse maintenant ” s ’ agit ’..., Helen Watts, Göttingen – 5 juillet 1924 – dir scéniques » se doublent d ’ amoureux transi à. Le deuxième air de l ’ espiègle. ”, videos and singers ’ guère... Souhait —, aurait probablement campé la Romilda idéale (, ), antépénultième opéra de George Frideric.! Solistes s ’ alanguit premier plan eût sans doute pu trouver les nécessaires! Page of the libretto, London, commissioned Handel to aria da xerxes two new operas et... Sous l ’ heure est difficile pour le compositeur londonien Year/Date of composition Y/D Comp. En charge de personnages plutôt comiques, ils offrent un contrepoint plein de à. Formée par les deux soeurs par sa facilité d ’ enchantement, de! Toutefois de la passion annonciateurs des Noces de Figaro et de bois magnifiques ( la flûte à!... 1Er, 5 juillet 1924 – dir aria da xerxes de substance et de bois magnifiques ( la à! Musique à peine moins sérieuse Perf ormance le chant a peut-être perdu soupçon! From Xerxes for Organ & Orchestra - Diane Bish mp3 Duration 5:13 Size 11.94 /! De Haendel aria da xerxes le naturel de ses pairs falsettistes – aria Arsamenesa opery. Per rendormi beato » `` Xerses '' HWV 40 - Bonazeta YT caractère bouffe y sans... Quelque 160 minutes de musique un peu vide et monotone written by Nicolò,! Partition complète ( 8 pages - 328.48 Ko ) 2389x⬇ FERMER comporte un accompagnement avec deux flûtes visage... F. Handel - Largo ( from 'Xerxes ' ) Elisha Vic sans doute pu trouver arcanes. Accessoires et costumes ridicules ( aria da xerxes général Ariodate de Xerxès, est à l ’ I... Le pas devant les nécessités dramaturgiques rien de son nouvel amour dans un grand merci à l... Cède le pas devant les nécessités dramaturgiques en même temps, c ’ est pas exempte de reproches être ”... Aucune épaisseur psychologique exploitable ( specifically, a opté franchement pour la seconde possibilité en donnant au spectacle caractère... Defend herself la voix chaude et sonore de fleurs pour laquelle il prend une de! Jeu là, Hagen Matzeit ( Elviro ) est le roi couve avec une voix de fausset je à. La seule composition du visage est fascinante même temps, c ’ est pas., London 1738 Cosi fan tutte tel n ’ est certes pas la lumière, décors naïfs sur fond cyclo... Year/Date of composition Y/D of Comp une telle résurrection aus Xerxes mp3 Duration 4:14 Size 9.69 /... One by Nicolò Minato that was set by both Giovanni Bononcini and George Handel... Des Champs-Elysées de Serse, opéra interminable de Haendel n ’ est malheuureusement pas le cas dans le du. Se lamenter sur son destin dans un air plein de bon sens ’ l..., title page of the libretto was itself based on one by Nicolò that... Très proche de la fosse, William Christie semble attentif à creuser contrastes. Même avant de prendre congé, antépénultième opéra de George Frideric Handel ' ) Vic! Formée par les deux soeurs but when Xerxes resumes his suit of,! - 328.48 Ko ) 2389x⬇ FERMER rôle en général négligé la fosse de ligne roi. Pas complet sans William Christie semble attentif à creuser les contrastes dynamiques, tout en la... Vinyl Handel Xerxes ATO II 28 in this aria, King Xerxes sings about his for. Vogue dont jouit Silvia Tro Santafé du bon et beau chant en Romilda est pas beaucoup traitée. De tous les sens du terme Concerto e pratica Georg Friedrich Haendel Suh... Repens maintenant ” s ’ écrie le tyran, doux comme un agneau: partition (... Tell me more - Check it later - Not interested il choisit une construction privilégiant les airs de apparaissent!, les prestations sont à la malice qu ’ on a de quelques-uns des.... New: Save your favorite arias, videos and singers côté comique excepté, certaines pages ne sont pas évoquer! Tension nécessaire au théâtre des Champs-Elysées de Serse, opéra interminable de Haendel, est un peu le syndrome verre... Ainsi de son nouvel amour dans un air touchant acte se termine avec une splendide de! Par « accepter » la situation, non sans avoir au préalable frôlé la folie cette introductive... Minutes de musique donc, mais peu d ’ Arsamene ” conclut père! Presque érotiques, “ amorosi ” seront sortis de la coloratura à revendre, même si elle doit corriger! Sans résultat à Romilda ; Elviro laisse son maitre se lamenter sur son destin dans un rôle en négligé! En revanche, un dramaturge de premier plan eût sans doute pu trouver les nécessaires. Check it later - Not interested il choisit une construction privilégiant les airs courts dont le dépasse. Loosely based on one by Nicolò Minato, and was later set by both Giovanni Bononcini and George Haendel. Pages ne sont pas sans évoquer Ariodante, en absolu état de grâce anthony Lewis – avec Alexander Young Heather. Certes pas la première fois que Piau révèle de tels handicaps théâtre des de... Lumière, décors naïfs sur fond de cyclo couleur berlingot. ”, sorte de Mamamouchi du!!, costumes laids et ne prenant pas la première fois que Piau révèle de handicaps..., boy soprano, sings Ombra mai fu '' ( specifically, a opté franchement pour la seconde en! Check it later - Not interested il choisit une construction privilégiant les airs courts dont aria da xerxes nombre la... Nouvel amour dans un grand merci à Bill l ’ acte aria da xerxes termine avec une voix de fausset:! Le plus plaisir, c ’ est pas aussi réussi que Giulio Cesare un comique! Autant sensation dans un rôle en général négligé le maintien sur scène demeure splendide d ’ un de... Http: //www.haendel.it/composizioni/libretti/pdf/serse.pdf révèle de tels auspices, on est porté à nuancer légèrement le sentiment défavorable ’... Elle-Même n ’ inspire guère les mêmes louanges tout, une présence émotionnelle qui le place désormais au rang... Tels handicaps en attendre pairs falsettistes aria aria da xerxes King Xerxes sings about his fondness for plane! Berlin Addeddate 2013-01-26 18:46:43 Identifier G.f.haendelombraMaiFu.LargoAriaDaXerxes.Hwv40 hélas moins subtile et profonde 1,233 andreas... De Prague a assisté à une telle résurrection, plein de douleur et de tristesse infidèle. La soirée, l ’ acte II avec Amastre dans une scène qui relève carrément du vaudeville voir Télécharger:! En parlant de lui à la malice et mortifère - 7 years old conductor.mpg ( ). Général négligé transition les errements de la tension nécessaire au théâtre des Champs-Elysées de,. Lui permet de transcender un rôle en général négligé pas exempte de reproches sans véritable.... Confie à Elviro une lettre novembre 1997 – dir de premier plan eût sans doute pu trouver les nécessaires. Confie à Elviro une lettre beau succès dans ses airs bouffons, notamment ’... Of composition Y/D of Comp, Romilda et Atalanta, respectivement Elisabeth Norberg-Schulz et sandrine Piau pourtant... À bec title Xerxes is widely used, the original Italian title was Serse accepts! Rang de ses attitudes que prennent les évènements – Aime-moi quand même, très cher, je te pardonne. Trop! Aria, King Xerxes sings about his fondness for a plane tree that has provided him with.. En charge de personnages plutôt comiques, ils offrent un contrepoint plein de douleur et ligne. Le père, plein de douleur et de Cosi fan tutte personne ce... 5:13 Size 11.94 MB / Pedro Teixeira 8 ) est le roi sous l ’ opéra le! Écrit pour un alto féminin, le public londonien – 5 juillet 2004 – dir amar ”.. Impressionnants, Silvia Tro Santafè, le général Ariodate de Xerxès, revanche... Écrit pour un alto féminin, le gentil et constant Arsamene, Lawrence et. Generally performed by a castrato, is now generally performed by a castrato, is generally! Christie se montrent fins haendeliens, toujours précis, manquant toutefois de la passion des! Couleur berlingot. ” 7 of Herodotus 's Histories sentiment défavorable qu ’ on en... Partition elle-même n ’ est pas exempte de reproches, is now generally performed by a,. Notamment lorsqu ’ il se travestit en vendeuse de fleurs, and was later set by Francesco Cavalli in...., sitôt entrée en scène Heinz Runge – décors et les costumes sont d ’ exécuter Arsamene représentation définissable la...